Formations management d'équipe

Objectifs et bénéfices de la formation

Formation : Savoir adapter son management

• Mieux se connaître soi et son équipe grâce au langage des couleurs
• Adapter sa communication et son mode de management afin de motiver TOUS les membres de l’équipe
• Conduire efficacement les principaux entretiens managériaux en s’appuyant sur les 4 types de personnalités
• Prévenir les situations conflictuelles entre des différentes personnalités.

Méthodes pédagogiques 

Apports méthodologiques, exposés, exercices individuels et de groupe, études de cas issus des participants, mise en situation, quizz.

Programme de la formation

Télécharger la fiche PDF et le bulletin d'inscription Formation : Savoir adapter son management

Les grands fondamentaux de la communication.

− Les filtres.
− « La carte n’est pas le territoire ».
− Les obstacles à la communication.
− La théorie de l’Iceberg.
− Les 3 cerveaux.

Le langage des couleurs.

− Origines.
− Caractéristiques des 4 types de personnalités : Rouge, Jaune, Vert, Bleu.
− Forces et limites de chaque couleur.
− Les reconnaître.

Mon équipe, leurs couleurs…et moi

− Quelles sont les préférences managériales, mes couleurs ?
− Quelles sont leurs points forts, leurs limites ?
− Quelles sont les couleurs de mes collaborateurs ?

Motiver mes collaborateurs grâce aux 4 couleurs

− M’adapter, en souplesse, en gardant ma personnalité
− La délégation.
− La fixation d’objectifs.
− Les entretiens d’évaluation, de suivi.
− Le recadrage

Prévenir les conflits grâce au langage des couleurs

− Les sources de conflits et inter action entre les différentes couleurs.
− Valoriser chaque type de collaborateur dans l’équipe.
− Préserver la tache et la relation…mission impossible ?

 

Informations pratiques de la formation

Télécharger la fiche PDF et le bulletin d'inscription Formation : Savoir adapter son management

DUREE :
2 jours / 14h
TARIF :
- 1190€HT, déjeuners non inclus
OPTIONS :
- Accompagnement post-formation MagiCoach® :
MagiCoach® "Performance" : 590€HT
MagiCoach® "Excellence" : 790€HT
MagiCoach® "Premium" : nous consulter
- Coaching téléphonique de 40mn - 230€HT
EvaluAction®- 190€HT
DATES ET LIEUX :
Nous consulter
PRE-REQUIS :
Aucun

PUBLIC CONCERNE :
Cadres opérationnels du secteur privé et public.

NOMBRE DE PARTICIPANTS :
Jusqu'à 10 personnes

REFERENCES :
M12-OG01

Nous contacter par téléphone : 01 75 43 88 00

 

Votre formateur

Olivier formateur accendo
Olivier
Apres des études en Sciences Politiques et Commerce International, Olivier s’est dans un premier temps tourné vers des fonctions commerciales (Compagnie Bancaire, Cetelem-Cofica) puis des fonctions de Consultant Manager de projet (General Motors). Il a participé à la création de l’université interne GMAC en France et s’est passionné pour la formation et l’accompagnement des équipes.
Ces 15 dernières années l’ont conduit a entraîner de nombreux managers, commerciaux, techniciens, administratifs afin de les aider à exprimer le meilleur d’eux même et ainsi être performants dans leurs différents métiers.
L’animation de ses séminaires est résolument tournée vers la prise de conscience et la mise en pratique. Il intervient très régulièrement sur les domaines du management, de l’accompagnement du changement, de la démarche commerciale.
A 44 ans, il est certifié et spécialisé dans l’approche comportementale Success Insights et membre fondateur de l’IEPMS (Institut Européen pour la Performance par le Management et le Sport)



Accendo Formation
59, rue Boissière - 75116 Paris
Téléphone : 01 75 43 88 00 - Fax : 01 75 43 20 19
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.- Site : www.accendo.fr


Article(s) dans la presse pour manager par les couleurs

"La communication managériale"

Par Afci, ANDRH et Inergie Opinion le 15/03/2009 dans http://www.pourseformer.fr

Une relative confiance des managers dans leur entreprise, malgré la crise
Dans le contexte de crise, les managers des entreprises ayant participé à l’étude restent plutôt sereins quant à la santé économique de leur entreprise (70% d’opinions positives), mais se montrent modérément confiants dans l’évolution de leur secteur d’activité (61% d’opinions positives).
Les managers s’estiment plutôt bien informés sur la stratégie de leur entreprise (70% d’opinions positives) et sur les indicateurs économiques (75%). Ils ont globalement une image positive de la stratégie de leur entreprise qu’ils estiment ambitieuse (78% d’opinions positives), formalisée et bien communiquée à l’ensemble des salariés (avec respectivement 71% et 74% d’opinions positives).

Une contribution relativement faible des managers à la stratégie de leur entreprise
Pour autant, faute d’implication dans sa définition, les managers se déclarent encore assez peu en phase avec la stratégie de leur entreprise (65% d’opinions positives ; +10 points par rapport à 2006) et peu motivés par cette dernière (54% d’opinions positives ; +8 points par rapport à 2006). Bien qu’en progression, ces scores en demi-teinte reposent notamment par :

  • l’éloignement des managers des centres de décision (30% des cadres dirigeants contre 22% en 2006 déclarent ne pas être consultés dans l’élaboration de la stratégie de leur entreprise),
  • la faible implication des managers de proximité dans la déclinaison opérationnelle de la stratégie de leur entreprise (seuls 56% d’entre eux affirment être impliqués).

Deux leviers forts sur lesquels repose pourtant leur adhésion à la stratégie

Le sentiment d’être relégué à un rôle d’exécutant
La distance qui sépare management et stratégie explique en particulier pourquoi, s’ils demeurent plutôt positifs sur le contenu de leur fonction (82% déclarent qu’il correspond bien à leurs attentes), les managers restent critiques sur leur rôle au sein de leur entreprise : 79% d’entre eux se définissent avant tout comme des relais entre la Direction et leur équipe ; 70% comme des gestionnaires ; 63% comme des exécutants.
Sensiblement identique à celle de 2006, cette perception témoigne d’une image assez peu valorisante de leur rôle et illustre assez bien le ressenti d’une majorité de managers de devoir incarner sur le terrain une stratégie d’entreprise sans pour autant disposer de réelles « latitudes décisionnelles » : seuls 66% des managers de proximité déclarent en effet bénéficier de marges de manœuvre suffisantes pour décider et/ ou s’organiser.
Ce déficit est souligné par une proportion non négligeable de managers, qui déclare ne pas disposer des ressources nécessaires pour faire face aux contraintes auxquelles ils se trouvent confrontés. L’augmentation de la charge de travail est perçue aujourd’hui comme la principale contrainte, à laquelle s’ajoute le manque de reconnaissance.
Toutefois, les managers se déclarent globalement satisfaits de leur situation professionnelle actuelle (82% d’opinions positives), la première source de satisfaction résidant dans le quotidien de l’animation de leur équipe. La cartographie qu’ils donnent de leur mission montre d’ailleurs leur attachement à cette dimension du métier qui repose sur trois axes : « coaching » (développer les compétences des collaborateurs ; 55% des citations), « leadership » (faire adhérer les équipes autour d’objectifs communs ; 46% des citations), « pilotage » (décider des orientations, savoir prendre des décisions ; 42% des citations).

Un rôle de communicant de mieux en mieux intégré mais encore peu objectivé
Si la quasi-totalité des managers (97%) déclare que la communication fait partie intégrante de leur mission (un gain de 8 points depuis 2006), 33% estiment néanmoins ne pas jouer un rôle décisif dans le relai de l’information ; perception qui repose notamment sur le sentiment de ne pas avoir de plus-value à apporter dans le contenu de l’information vis-à-vis de leurs équipes.
A cette interrogation sur la pertinence de leur rôle dans le dispositif d’information, s’ajoute un certain nombre de difficultés très concrètes : manque de temps, priorité accordée aux objectifs opérationnels, manque de réactivité des circuits d’information…
Enfin, cette mission demeure insuffisamment assortie d’objectifs et d’évaluation, ce qui n’incite pas les managers à s’investir dans des actions sur lesquelles ils n’auront que peu de reconnaissance.

J'accepte les conditions d'utilisation

Conditions d'utilisation: en transmettant ce formulaire, vous acceptez de nous communiquer les données qu'il contient, protégées par notre charte de confidentialité et la loi sur la protection des données.